4/04/2019 - Participation de l’IRT Nanoelec à la journée « ACTIVAGE » avec le CD38.

Le 7 mars dernier se tenait au sein de l’Hôtel du Département de l’Isère à Grenoble la conférence « l’innovation au service du bien-vieillir : de l’Isère à l’Europe, quels enjeux et perspectives », en présence de la vice-présidente en charge de la dépendance et du handicap, Laura Bonnefoy, et du directeur de l’IRT Nanoelec, Michel Wolny. Cette conférence s’intégrait au séminaire de travail du consortium ACTIVAGE (49 partenaires issus de sept pays européens), auquel contribue l’IRT Nanoelec. Lors de son intervention, Michel Wolny  a rappelé l’engagement des partenaires de  l’IRT à développer des services et produits innovants sécurisés pour la Silver Economie.

Le projet ACTIVAGE, une initiative de grande envergure financée par le programme H2020, a pour objectif principal de démontrer les apports  technologiques et socio-économiques des solutions IoT sur l’amélioration de la qualité de vie, de la santé et de l’autonomie des personnes âgées tout en garantissant l’interopérabilité des solutions et la protection des données personnelles.

En Isère, site français de déploiement du projet, l’objectif est de développer et tester des accompagnements personnalisés, des organisations professionnelles combinant du numérique et de l’aide humaine qui permettraient aux personnes âgées d’habiter chez elles le plus longtemps possible. ACTIVAGE vient ainsi renforcer IsèreADOM, le projet du Département de l’Isère pour le bien vivre à domicile.  Comme le soulignent les contributeurs locaux du projet : « Le cas isérois est intéressant car on vient juste apporter une nouvelle brique technologique dans une organisation déjà existante. On comble ainsi un besoin supplémentaire de l’usager ».

La contribution des partenaires de l’IRT Nanoelec porte sur les aspects techniques de la solution et de son déploiement. Le kit déployé comporte une quinzaine de capteurs hétérogènes tous connectés à un même concentrateur grâce au middleware sensiNact. Ce kit est personnalisé et évolutif suivant les besoins spécifiques des utilisateurs finaux, les personnes âgées et leurs aidants. L’objectif est de travailler à la fois sur le confort et la sécurité, la détection des situations à risques et l’évolution d’une situation, afin d’anticiper une perte d’autonomie et de réduire le risque d’accident et d’hospitalisation de la personne âgée.

Le déploiement des solutions technologiques a débuté avec un panel de « jeunes seniors actifs ». D’autres panels sont en cours de recrutement et déploiement sur des populations plus sensibles telles que les seniors qui bénéficient déjà de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), et ceux qui retournent à domicile après une hospitalisation et une rééducation.