24/10/2014 - Marie-Noëlle Semeria est nommée Présidente du comité de pilotage de l’IRT Nanoelec

Depuis le 1er octobre 2014, Marie-Noëlle Semeria a pris la présidence du comité de pilotage de l’IRT Nanoelec et succède à Laurent Malier, qui occupait ces fonctions depuis le démarrage de l’IRT (11 avril 2012).

Portrait_MN-SemeriaNée en 1961, Marie-Noelle Semeria a obtenu son diplôme de docteur en sciences à l’Université Joseph Fourier de Grenoble en 1987, en physique des solides. Elle a commencé sa carrière à la SAGEM dans la fabrication des mémoires et des média magnétiques avant de rejoindre en 1994 la start-up Pixtech sur une technologie d’écrans plats émissifs. En 1996, Marie-Noëlle Semeria rejoint le CEA-Leti : elle s’occupe en particulier de la stratégie de l’Institut en microélectronique, et à partir de 2010, en tant que Directrice adjointe, de la stratégie de recherche amont et de sa mise en œuvre, en particulier dans le cadre du dispositif Carnot.

En 2012, elle est nommée à la tête de la Direction Scientifique de la DRT (Direction de la recherche technologique du CEA). Elle y est chargée de construire la vision scientifique et technologique de la DRT en mettant en œuvre des missions de prospective et d’expertise, en préparant l’offre technologique de DRT en amont des partenariats industriels, et en mettant en place les partenariats stratégiques avec les laboratoires académiques.

 

Marie-Noëlle Semeria est membre de la Société Française et de la Société Européenne de Physique, auditrice de l’IHEST. Elle est actuellement membre du Conseil d’Administration de l’ANR, du CA du CNRS, et du Comité de Coordination de l’alliance Allistene. En tant que Directrice Scientifique, elle crée un concours interne pour favoriser l’émergence de nouvelles idées pour la création d’entreprises et ouvre de nouvelles voies d’innovation dans le secteur de l’agriculture en combinant technologie, numérique et biologie. Le démarrage des plateformes régionales de transfert technologique dans quatre régions est une nouvelle occasion de participer à la diffusion des technologies de CEA Tech auprès des PME en y agrégeant les acteurs locaux de la recherche publique. Marie-Noëlle Semeria a reçu en 2011 le grade de chevalier de la Légion d’Honneur.